So rock et so damn cool : Skip The Use au Main Square Festival !


Festivals, Welcome / Tuesday, July 9th, 2019

Crédit photo de couverture : Nicko Guihal

Le Main Square Festival 2019, c’est 125 000 festivaliers, un line-up très éclectique et attractif. Il y en avait pour tous les goûts : le hip-hop latino-américain de Cypress Hill, la guitare slide de Ben Harper, l’underground hip-hop aux influences new-yorkaises de Macklemore, le show de Christine and the Queens, le hard-rock bien trempé de Rival Sons… Le groupe Skip The Use rejoint les têtes d’affiche proposant son rock, son funk et sa touche de folie !

Après avoir fait danser la foule du pays basque lors des “Nocturnes de la Chambre d’Amour” le week-end dernier, ils ont clairement retourné et enflammé le Main Square Festival ! Ici chez eux, c’était LE concert à ne pas manquer en cette quinzième édition. Après un break de trois ans, vivre leur retour tant attendu au Main Square Festival, c’était rock and roll ! Au menu : une énergie débordante et communicative, un “1, 2, 3 soleil” improvisé, THE pogo, le classique “Ghost” et les nouveautés prometteuses “Damn Cool” et “Forever More”…

Nous notons sans aucun doute de belles inspirations entre Rage Against The Machine, les Red Hot, Twenty One Pilots et Nirvana… Les tonalités singulières de leur rock survitaminé sont reconnaissables dès les premières notes et confirment leur signature. Nous apprécions le sympathique clin d’œil fait à Shaka Ponk et espérons secrètement un featuring sur le prochain album. Des retrouvailles réussies. À ce propos, le Main Square Festival a une saveur unique pour eux. Nous leur avons posé la question :

  • Comment vivez-vous le fait de revenir sur ce Main Square Festival, si particulier pour vous ?

“Il est particulier ce festival parce que nous jouons devant la famille, devant nos proches. Mat chantera devant ses filles. Et d’une façon générale, ça sonne régionalement comme notre grand retour, on se sent ici chez nous.” nous confirme Yann Stefani.

En bref, un retour explosif et des festivaliers déchaînés pour un album annoncé le 18 Octobre 2019.

Merci d’avoir fait vibrer la Citadelle d’Arras.

Crédit photo : Nicko Guihal
Crédit photo : Nicko Guihal
Crédit photo : Nicko Guihal
Mat Bastard et sa compagne Anthéa Guiost Crédit photo : Nicko Guihal
Images et réalisation : Neutra Production



Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *