Le Festival Cabaret Vert 2019 propose son G08 et une jolie palette d’artistes !


Festivals, Welcome / Tuesday, July 23rd, 2019

La quinzième édition promet une programmation engageante et variée avec Prophets of Rage, Twenty One Pilots, Orelsan, Ziggy Marley, Bernard Lavilliers, IAM et Angèle… C’est avec cohérence que le Festival Cabaret Vert s’organise chaque année en se souciant de son impact environnemental.

Organisé par l’association FLaP, le festival Cabaret Vert se déroulera du 22 au 25 août 2019, à Charleville-Mézières. Au même moment, la France est le pays hôte du G7. Organisé à Biarritz, ce grand rassemblement des principales puissances mondiales (l’Allemagne, le Canada, les États-Unis, la France, l’Italie, le Japon, et le Royaume-Uni) et organisations (FMI, ONU, OCDE) sera placé sous le signe de l’éco-responsabilité et de la lutte contre les inégalités dans le monde. Le Festival Cabaret Vert a souhaité organiser son G08 (organisation de débats, conférences, expositions et rencontres) ! Un festival engagé pour la préservation de notre environnement.

«Le Développement Durable, c’est pas juste un concept à la mode. C’est l’affaire de tous, et c’est l’âme du Cabaret Vert.»

Pour en savoir plus, nous sommes allés interviewer M. Jean Perrissin, Responsable Développement Durable du Festival Cabaret Vert.

  • Un festival qui se veut toujours plus vert ! Pouvez-vous nous présenter votre philosophie Développement Durable ?

“Depuis les débuts, en 2005, le festival tend à limiter son impact et à être un élément du dynamisme local. On agit fortement sur le volet environnemental, on travaille beaucoup les questions économiques, sociales et d’épanouissement culturel. Cela fait donc quinze ans que nous animons le territoire ardennais. Et ce, toujours de façon associative où l’on essaie de fédérer un maximum d’acteurs locaux autour du festival, en travaillant au mieux avec ces valeurs Développement Durable, en pensant à la durabilité de chacune de nos actions.”

  • Il est difficile pour les festivals de survivre aujourd’hui, comment arrivez-vous à maintenir le festival sans appeler des sponsors tels que Heineken, Coca-Cola ou Vico ? Nous vous en félicitons de ne pas le faire, c’est un régal chaque année que de savourer les spécialités culinaires et bières locales !

“C’est un vrai travail d’équilibriste. Ce n’est pas facile, il est vrai de le dire. Peu de publicités sur le site pour les partenaires privés, des capacités d’auto-financement plutôt réduites, des capacités de mécénat limitées par la non-visibilité souhaitée, des collectivités publiques nous aidant comme elles le peuvent. C’est un vrai travail d’équilibriste. Si le festival peut se faire, c’est parce qu’on a la chance d’avoir 2000 bénévoles qui s’investissent et nous soutiennent, et un territoire ardennais et ses acteurs très dynamiques !”

Crédit photo : Clément Hardouin
  • Des objectifs 2019-2025 ?

“Effectivement, nous avons fait le constat que nous avions travaillé et avancé sur pas mal de sujets depuis quinze ans : la réduction des déchets, la restauration durable etc. Nous avions ressenti le besoin de nous fixer un nouveau cap, telle une feuille de route respectée par l’ensemble des pôles, bénévoles, artistes, prestataires et partenaires, avec de nouveaux engagements (la réduction des déchets (toujours plus), favoriser la mobilité douce), des aspects plus sociaux (favoriser la mixité sociale, être un élément moteur de la diversité culturelle…).”

  • En cette édition 2019, les nouveautés green ?

“Nous travaillons sur la biodiversité depuis quelques années avec la plantation d’arbres notamment. Cette année, nous installerons des hôtels à insectes sur notre joli terrain bordé par la Meuse. Il s’agit de limiter l’impact du festival et de développer chaque année une action comme celle-ci afin que le festival soit bénéfique à l’année pour la biodiversité. Nous avons également cette année un partenariat avec Enercoop afin d’alimenter nos compteurs en énergie renouvelable soit 22 000 kWh. Le festival permet de soulever l’ensemble de ces enjeux. Les circuits courts et l’alimentation durable sont nos points forts. Nous axons vers la limitation des plastiques à usage unique et on lance une expérimentation avec nos bénévoles sur l’usage de la gourde remplaçant les bouteilles d’eau en plastique.”

  • Nous ne pouvons que vous féliciter pour cette dernière expérimentation. Nous souhaitons également voir les gourdes utilisées par les festivaliers et artistes dans un avenir proche… Un mot sur la programmation think tank IDéal, nommée cette année G08 ?

“Le G7 s’organise à Biarritz, axé sur le thème des inégalités et Développement Durable. De manière très modeste, nous allons faire notre propre G7 : le G08. La biodiversité sera l’un des thèmes. Nous parlerons d’éco-mobilités, des tiers-lieux et une table-ronde avec les nouveaux décrypteurs (citoyens et nouveaux médias) nous alertant sur l’urgence climatique de plus en plus pressante.”

Nous vous laissons découvrir le très riche programme de l’IDéal G08 : https://cabaretvert.com/l-ideal/

  • Une citation vous inspirant au quotidien ?

“Une phrase d’Arthur Rimbaud, qui est originaire de Charleville-Mézières, que nous reprenons en slogan et philosophie de l’IDéal : “Le monde tourne, pourquoi ne marcherait-il pas ?” Je pense qu’il faut que le monde marche à présent.”

Crédit photo : A.THOME

« Pas de greenwashing, ni de promesses vite oubliées, mais un programme qui rassemble quelques grands témoins militants du changement et acteurs locaux qui agissent quotidiennement pour un territoire toujours plus équitable, durable et soutenable »

Teaser ©Schlep
©Schlep
©Schlep
Crédit photo : A.THOME

One Reply to “Le Festival Cabaret Vert 2019 propose son G08 et une jolie palette d’artistes !”

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *